African Development Initiative

Pour une coopération internationale basée sur les valeurs humaines

Projet de création de deux bibliothèques au Cameroun

« Quand la route passe, le développement suit », avons-nous l’habitude d’entendre dire dans les sociétés d’Afrique au sud du Sahara, sociétés généralement caractérisées par la pauvreté en infrastructures routières. En effet, il est psychologiquement dommageable de constater que le frein à la productivité n’est pas tant le manque de moyens de production ou le défaut de génie des producteurs. Mais bien évidemment l’insuffisance des voies d’écoulement de la production. En guise d’exemple: au Cameroun comme dans bon nombre d’États d’Afrique au sud du Sahara, des produits vivriers pourrissent dans les plantations par manque de voies de communication avec les grands centres urbains; des produits manufacturés (et même des médicaments) accèdent difficilement aux populations de certaines zones rurales, etc. Face à une telle situation, oui! Il est souhaitable que la route passe, pour que le développement suive, enfin !

Désenclaver les esprits

Mais, qu’en est-il des têtes ‘‘fermées’’, abandonnées dans un état d’enclavement ? Qu’en est-il de ces petites têtes qui n’ont pas accès aux savoirs des livres? Qu’en est-il des esprits qui ne seront jamais illuminés par les fables de Jean de la Fontaine? Que dire de ces petits yeux écarquillants et étincelants de nos petits gamins des ruelles africaines qui n’auront jamais l’occasion de voir une seule caricature de Cabu?

En choisissant de ‘‘planter’’ une Bibliothèque pour les enfants des communes rurales de Ndogbessol dans le département du Nyong-et-Kelle et de Loum dans le Moungo, nous voulons ouvrir l’esprit de nos enfants : pour que le développement suive! Par cette initiative  de ‘‘désenclavement intellectuel’’, nous voulons allumer les bougies de la créativité; nous voulons les rapprocher des autres enfants de notre monde, pour qu’ils soient eux aussi enfants du même monde que leurs égaux d’âges de Chicago, de Montréal, de New York, de Tokyo, de Paris ou de Francfort.

Objectif d’ici à août 2020

Nous voulons dans un premier temps aménager le centre d’accueil des livres selon le modèle de la Bibliothèque communale de Ciney en Belgique (voir photo ci-dessus). Car, une bibliothèque se veut avant tout un lieu plaisant. Nos jeunes doivent s’y plaire. Nous projetons de rénover les bâtiments afin d’en faire des lieux accueillants, bien aménagés, décorés aux couleurs de la jeunesse. Nous estimons le coût des travaux à 6 000 Euros (environ 6 500 $US). Un appel à contribution est lancé, et chaque participation est bien venue.

Collecte des livres

La phase de la collecte est aujourd’hui terminée. Nous avons rassemblé près de 3000 livres. En effet, nous avons reçu un important don de livres et autres matériels pédagogiques de la commission scolaire de la Moyenne Côte-Nord du Québec. Nous travaillons actuellement à l’expédition du stock au Cameroun.

Toute personne désireuse de mettre la main à la pâte (et aussi peut-être à la poche) peut entrer en contact avec le directeur du projet ou le responsable du suivi au Cameroun, au Canada, en Allemagne et aux USA. Nos lecteurs seront régulièrement informés de l’évolution du chantier.

Responsables du projet

Cameroun : 

Monsieur Samuel Koko Essounga
Tel.: +237675762025
Email.: skok@sabc-cm.com

Canada :  

Monsieur Lazare Matip (Ph.D)
Tel : 1.514. 503 5745
Email : lazo81@hotmail.com

Un projet de :

African Development Initiative
www.a-d-i.info
Email : info@a-d-i.info

Comments are currently closed.